Université Lyon 2 Université de Lyon


Articles

Les chercheurs du département musique sont présents dans de nombreux colloques nationaux ou internationaux.

Françoise Andrieux

En relation avec une thèse consacrée à Gustave Charpentier, artiste social (Université Sorbonne – Paris IV, 1985), Françoise Andrieux s’est intéressée à la question de l’éducation musicale populaire dans les premières décennies du XXesiècle. Parallèlement, elle a toujours témoigné d’un intérêt particulier pour les recherches en analyse musicale.
Ses travaux dans ce domaine couvrent les XIXe et XXe siècles et concernent des genres variés (opéra, concerto, symphonie, mélodie…). Favorisant une approche plurielle et ouverts à la production française, ils donnent cependant une place prépondérante à l’étude du langage et de l’esthétique de Johannes Brahms.

Quelques publications récentes :

  • ANDRIEUX Françoise, « Brahms est-il un bon orchestrateur ? Réflexions sur la Première Symphonie », in :Analyse Musicale, n° 72, décembre 2013, p. 67 – 74.
  • ANDRIEUX Françoise, « Le Quatuor à cordes opus 67 de Brahms – dernier volet d’un triptyque », in : Analyse Musicale, n°64, décembre 2010, p . 30 – 40.
  • ANDRIEUX Françoise, « Le Quatuor avec piano opus 60 de Brahms – Éléments d’une étude programmatique » (coll. V. Tamasauskaïté), in Ostinato rigore, Revue internationale d’études musicales [Brahms], n°10, 1998, p. 149-169.
  • ANDRIEUX Françoise, « Las influencias gitanas en la música de cámara de Brahms », in Revista del Instituto Superior de Música, Unversidad nacional del Litoral, n°4, décembre 1995, p. 13 – 38.
  • ANDRIEUX Françoise, « Les mélodies de Gustave Charpentier : du lyrisme au naturalisme », in Aspects de la mélodie française, Streletski, Gérard (éditeur), Lyon, Symétrie, 2008, p.73 – 94.
  • ANDRIEUX Françoise, « De Maometto Secondo au Siège de Corinthe : Rossini face à la révolution grecque »,  in Musique et Révolution, Le Vot Gérard, Streletski Gérard (éditeurs), Lyon, Publications du département Musique et Musicologie, 37 p., à paraître.

Jean-Christophe Branger


Thèmes de recherche :

  • opéra français (1850-1950)
  • Jules Massenet (études biographiques, stylistiques et génétiques)
  • Fernand de La Tombelle
  • cheffes d’orchestre (étude socio-historique)
  • éditions critiques


Articles :

  • « “There must be something there that we don’t know about”: Massenet and Lucy Arbell », Primas Donnas and Leading Men on the French Stage, Hilary Poriss and Kimberly White (dir.), Cambridge Opera Journal, vol. 30, nov. 2018 [i.e. sept. 2019], p. 186-213.
  • « Un critique musical et musicologue à l’écoute de son temps : Louis Schneider et Claude Debussy (1895-1934) », Revue de musicologie, 105/2, 2019, p. 317-356
  • « ‘La France est fille de la Grèce !’ : L’opéra français du xixe siècle et l’Antiquité gréco-romaine », Les Troyens, L’Avant-scène opéra, n°308, janvier 2019, p. 128-132
  • « Tra Goethe e il 1789 : Werther un drame lyrique composto sotto il segno della Rivoluzione francese », Werther, programme de salle, Gran Teatro la Fenice, saison 2018-2019, p. 82-91
  •  « Le “grand dix-neuvième siècle” dans la Revue de musicologie (1917-2016) : thématiques et typologie des articles », Un siècle de musicologie en France : histoire intellectuelle de la Revue de musicologie, vol. 2, Yves Balmer et Hervé Lacombe (dir.), Revue de musicologie, 104/1-2, 2018, p. 427-466.
  • « “Caro ed illustre Maestro” : un lot de lettres adressées à Jules Massenet, conservé à la Bibliothèque historique de la Ville de Paris », Fontes Artis Musicae, 65/3, July-September 2018, p. 125-145.
  • « A Reading of Massenet’s Esclarmonde by Chabrier : How Should French Composers Respond to Wagnerian Music Drama ? », 19th-Century Music, 42/2, fall 2018, p. 96-122.

Publication d’ouvrages :

Pour l’ensemble des publications : http://ihrim.ens-lyon.fr/auteur/branger-jean-christophe

Isabelle Bretaudeau

Ses recherches portent sur :
– Ernest Chausson (1990→) : se poursuit actuellement sur ses motets ;
– Musique française : porte sur des compositeurs – certains méconnus comme Witkowski – et leur œuvre. Elle consiste en des analyses visant à replacer un musicien et son corpus dans son temps ; à comprendre une œuvre dans ses mécanismes intrinsèques ;
– Lucien Durosoir (2004→) : donne lieu actuellement à une HDR sur son processus compositionnel ;
– Relation texte/musique (structurelle, prosodique, esthétique, sociologique et historique) : se porte sur le genre de la mélodie, mais aussi celui de la chanson, notamment sur la confrontation de cette dernière avec celui de la mélodie ;
– Pédagogie : se fonde avant tout sur l’expérimentation professionnelle en des terrains, niveaux et matières variés. Elle débouche sur des réponses aux problématiques rencontrées.

Quelques publications récentes :

  • BRETAUDEAU Isabelle, « la Berceuse au Chant élégiaque de Lucien Durosoir : ressemblances et dissemblances », 20p. in Actes du Colloque « Un compositeur moderne né romantique, Lucien Durosoir (1878-1955), (Venise 19-20 février 2010), Fraction, Albi, p.185-204
  • BRETAUDEAU Isabelle, « Chromatisme et modalité dans le Pater noster d’Ernest Chausson : une démarche de l’ambivalence», Actes du Colloque « Regards actuels sur la tonalité : bilans et perspectives (Tours du 26 au 28 nov.2009), Sampzon, Delatour, Tours, 2013
  • BRETAUDEAU Isabelle (édition scientifique), Messe à quatre voix de Jean Cras, partition, éditions Symétrie, 2015
  • BRETAUDEAU Isabelle (coordination), Le mouvement scholiste de Paris à Lyon : un exemple de décentralisation musicale avec Georges Martin Witkowski, éditions Symétrie, 2004
  • BRETAUDEAU Isabelle, « Les Trente chantefables, aux confins de la rencontre Robert Desnos et Jean Wiener », 20p. in Buil (Francis), Hernandez Marzal (Belén), Otaola (Paloma) (éd.), Musique et littérature au XXe siècle, Actes du colloque du 20 au 22 octobre 2010, Lyon, 2011, p.351-370
  • BRETAUDEAU Isabelle, « Le nouveau monde de William Sheller », 5p. in Chanteurs et peintres – la fabrique de l’art, Francofolies et CNDP, 19e édition, Les Enfants de la Zique, La Rochelle, 2013, p.46-50
  • BRETAUDEAU Isabelle, « Empreintes et tournures modales dans le Trio op.3 d’Ernest Chausson », 50p., in Streletski (Gérard) (éd.), Actes du colloque des 5 au 9 avril 2004 Le trio avec piano, histoire, langages et perspectives (CIMCL 2004), Symétrie, 2004, p. 93-143
  • BRETAUDEAU Isabelle, « L’anthologie poétique d’un musicien : Guillaume Apollinaire par Francis Poulenc », 27p. in Alexandre (Didier) (éd.), in L’anthologie d’écrivain comme histoire littéraire (Actes du Colloque du 15 nov.2002), Bern, Peter Lang, 2011, p.303-329
  • BRETAUDEAU Isabelle, Les Mélodies de Chausson. Un parcours de l’intime, éditions Actes Sud, 1999
  • BRETAUDEAU Isabelle, « La sonate Le lis de Lucien Durosoir : les fondements d’un langage singulier », 61p., (Actes du Colloque « Le duo violon piano, histoire, langage et perspectives », Concours International de Musique de Chambre Lyon 2006), 2011, Editions du Département « Musique et Musicologie » de l’Université Lumière Lyon2, p.131-191
  • BRETAUDEAU Isabelle, « Cécile, ma fille de Claude Nougaro : quelques éléments d’analyse », 4p., inL’éducation musicale, nov./déc. 2008, n°557/558, Paris, L’éducation musicale, p.34-37
  • BRETAUDEAU Isabelle, « Quelques rythmiques d’accompagnement pour le clavier », 6p. in Bulletin trimestriel APEMu n°215, Bordeaux, 2011, p.8-13
  • Partitions :
  • BRETAUDEAU Isabelle (édition scientifique), Messe à quatre voix  de Jean Cras, Editions Symétrie, 2015
  • BRETAUDEAU Isabelle (édition), Hymne à la nature, pour chœur et orchestre d’Ernest Chausson, Editions Notissimo, 1999
  • BRETAUDEAU Isabelle (édition), Hymne védique  pour chœur et piano d’Ernest Chausson, Editions Notissimo, 1999

Céline Chabot-Canet

Ses recherches portent essentiellement sur l’analyse, la sémiologie, la stylistique et la typologie de l’interprétation vocale dans les musiques populaires enregistrées. Après un ouvrage consacré à l’étude du phrasé vocal de Léo Ferré, sa thèse de doctorat théorise et illustre une méthode d’analyse de l’interprétation vocale appliquée à la chanson française. Il s’agit d’une approche pluridisciplinaire, associant sciences humaines (musicologie, linguistique, rhétorique…) et sciences exactes (acoustique, physiologie…), qui s’appuie en particulier sur l’utilisation d’outils d’analyse spectrale et inclut une typologie des styles vocaux interprétatifs. Elle travaille actuellement sur la description et la modélisation des styles de chant dans les musiques actuelles francophones en collaboration avec l’équipe Analyse/Synthèse des sons de l’IRCAM, dans le cadre des projets ANR CHANTER (2014-2017)  et ARS (2020-2023). Elle poursuit également ses recherches sur la voix chantée autour de trois grandes dialogiques (parlé/chanté, mélodicité/bruit, répétition/variation), de la rhétorique vocale et des stratégies interprétatives, de l’expression du pathos et de l’ethos, de l’étude de la performance comme phénomène interactionnel, dans la diversité des musiques populaires et actuelles.

Quelques publications récentes :

Livre et thèse de doctorat :

Chapitres d’ouvrages :

  • Céline Chabot-Canet. « Le religieux dans l’œuvre de Léo Ferré : une présence paradoxale au service de l’insoumission », dans : Joël July et Pascal Pistone (éd.), Ferré… vos papiers !, Presses universitaires de Provence, 2018.
  • Céline Chabot-Canet. « Le rire dans la chanson : du rire extralinguistique à l’imprégnation timbrale et au jeu interactionnel avec le public », dans : Muriel Joubert et Denis Le Touzé (éd.), Le rire en musique, Presses Universitaires de Lyon, 2017, p. 99-128.
  • Céline Chabot-Canet. « L’émancipation du souffle dans l’interprétation de la chanson enregistrée », dans : Muriel Joubert et Denis Le Touzé (éd.), Le Souffle en musique, Presses Universitaires de Lyon, p. 105-133, 2015.
  • Céline Chabot-Canet. « La chanson révolutionnaire française : ambiguïté sémiologique et proposition de typologie », dans : Gérard Le Vot et Gérard Streletski (éd.), Musique et révolutions, Lyon : éditions Microsillon, à paraître.
  • Céline Chabot-Canet. « Le paradoxe de la voix enregistrée dans la chanson française contemporaine : présence charnelle d’un corps virtuel », dans : Barbara Lebrun (éd.), Chanson et Performance. Mise en scène du corps dans la chanson française et francophone, Paris : Harmattan, 2013, p. 21-33.

Articles et colloques :

  • Céline Chabot-Canet, « Voix et interprétation vocale dans l’éthos du chanteur : sources d’authenticité ou ferments d’ambiguïté ? », 2e Biennale internationale d’études sur la chanson : Du malentendu en chanson, Université Lyon 2, 1-5 avril 2019.
  • Céline Chabot-Canet, « Entre universalité et singularité : l’interprétation vocale abordée par l’outil informatique », Journées d’Analyse Musicale 2014, Société Française d’Analyse Musicale, Ircam, Paris. Musimédiane, n°11, mars 2019. En ligne : http://musimediane.com/numero11/CHABOTCANET
  • Céline Chabot-Canet, « Rythmes et libertés : du rythme collectif à l’idiorythmie dans l’interprétation des musiques populaires », Musicologies nouvelles, Thèmes Agrégation 2018 : Les temps de la musique, Éditions Musicales Lugdivines, n°4, décembre 2017, p.107-116.
  • Céline Chabot-Canet, « L’interprétation de Barbara ou l’expressivité de l’infime dans la performance vocale », colloque Barbara en scène(s), Tours, nov. 2017. Publication en cours.
  • Luc Ardaillon, Axel Roebel, Céline Chabot-Canet. « Modélisation des paramètres de contrôle pour la synthèse de voix chantée ». CFA / VISHNO 2016, Apr 2016, Le Mans, France. Actes du 13e Congrès Français d’Acoustique, 2016, En ligne : http://cfa2016.univ-lemans.fr/fr/index.html.
  • Luc Ardaillon, Céline Chabot-Canet, Axel Roebel. « Analyse du style vocal et modélisation pour la synthèse de chant expressif », colloque La voix dans les chansons : approches musicologiques, Lyon et Paris, mars 2016. Publication en cours aux Presses universitaires de la Sorbonne.
  • Céline Chabot-Canet. « Rhétorique vocale et typologie des styles interprétatifs dans la chanson française enregistrée », colloque La voix dans les chansons : approches musicologiques, Lyon et Paris, mars 2016. Publication en cours aux Presses universitaires de la Sorbonne.
  • Luc Ardaillon, Céline Chabot-Canet, Axel Roebel. Expressive Control of Singing Voice Synthesis Using Musical Contexts and a Parametric F0 Model. Interspeech 2016, Sep 2016, San Francisco, CA, United States. 2016, pp.1250-1254, 2016. En ligne : http://10.21437/Interspeech.2016-1317.
  • Céline Chabot-Canet, « La chanson française : microsillon et macromutations », L’Éducation musicale, n° 569, dossier spécial agrégation, janv./fév. 2011, p. 21-39.
  • Céline Chabot-Canet, « Chansons de la Révolution, révolutions de la chanson », L’Éducation musicale, dossier « Révolutions et musique » [spécial agrégation], n° 563, nov.-déc. 2009, p. 42-45.

Jean Duchamp

Ses travaux portent sur la musique religieuse du XVIe siècle. Sa thèse est une Étude des Motteti del Fiore de Jacques Moderne, principal éditeur de musique à Lyon à la Renaissance. Il a publié les chansons de Pierre de Villiers, et de nombreux articles sur les sources musicales lyonnaises ce qui l’amena d’une part à étudier les liens musicaux entre Lyon et l’Italie et d’autre part à aborder le premier répertoire protestant. Il travaille actuellement sur une bibliographie des premiers imprimés lyonnais comportant du plain-chant (1476-1560).

Musique de la Renaissance

  • DUCHAMP Jean, « Les timbres musicaux des chansons de Pierre de Vingle : entre oralité et écriture » in : Cinq siècles d’histoire religieuse neuchâteloise. Approches d’une tradition protestante, éds. J.-D. Morerod, L. Peris, P.-O. Léchot, F. Noyer, université de Neuchâtel, 2009, p. 57-73.
  • DUCHAMP Jean, « Un manuscrit polyphonique inconnu contenant un Officium defunctorum et des messes de requiem inédites de Palestrina et Jachet » in : Revue de musicologie 96 (2010), p. 272-313.
  • DUCHAMP Jean, « Le Premier livre de psaumes de Du Bosc et Guéroult nouvellement découvert » in : Revue de musicologie 98 (2011).
  • PALESTRINA (Pierluigi da ), Missa pro defunctis, (restitution et transcription par Jean Duchamp). « Inédits : Jacques moderne », département musique-musicologie, Université Lumière Lyon 2, 2011 [ISBN 978-2-9527137-2-6] Présentation par Jean-Duchamp.
  • DUCHAMP Jean, « La musique religieuse de Clément Janequin sur texte français. La chanson au service de la foi ? », in : Actes du colloque « Clément Janequin, un musicien parmi les poètes », sld. Olivier Halévy, I. His & J. Vignes, Société Française de Musicologie,Paris, 2013.

Muriel Joubert

Après une thèse intitulée « Matière, espace, temps : la musique de Debussy à la rencontre des arts et des lettres » elle a élargi ses recherches à l’ensemble de la musique des XXe et XXIe siècles qui l’ont mené à une HDR soutenue en 2018 : « L’espace des profondeurs dans les musiques des XXe et XXIe siècles ». Sa participation à différents colloques internationaux et ses publications dans diverses revues ont porté sur des sujets d’analyse ou d’esthétique comparée (Berg, Varèse, Dutilleux, Ligeti, Saariaho, Adámek et Levinas par exemple), ou même plus ponctuellement sur des études de musique de film. Dans une démarche qui entrelace l’analyse, la psychoacoustique et les correspondances esthétiques, Muriel Joubert poursuit son travail sur la notion de profondeur en musique.

Liste complète sur le site personnel

Monographie :

  • JOUBERT Muriel, La musique de Debussy et l’espace des profondeurs, Dijon, E.U.D, 2018.

Chapitres d’ouvrages (publications récentes)

  • JOUBERT Muriel, « Les métamorphoses corporelles et mécaniques dans la musique d’Ondřej Adámek », in Joseph Delaplace, Jean-Paul Olive (dir.), « Le corps dans l’écriture musicale », Arras, Artois Presses Université, 2019, p. 145-158.
  • JOUBERT Muriel, « Quand la figure disparaît des espaces picturaux et musicaux du xxe siècle : l’exemple de la musique de Debussy », in Roberto Illiano (éd.), Music and the Figurative Arts in the Twentieth Century, Turnhout (Belgique), Brepols Publisher, Janvier 2017, p. 21-34.
  • JOUBERT Muriel, « La musique médiévale recréée par Carles Magraner : ouverture plurielle d’un espace englobant », in Philippe Merlo-Morat (dir.), Las emociones en la creacion contemporanea espanola, Lyon, Le Grimh, 2016, p. 377-388.
  • JOUBERT Muriel, « Un premier regard sur le quatuor à cordes avec électronique », in Mélanie Guérimand, Muriel Joubert et Denis Le Touzé (dir.), Le Quatuor à cordes, vers les séductions de l’extrême, Lyon, Éditions Microsillon, 2016, p. 269-288.
  • JOUBERT Muriel, « Boucles et répétitions : de la déréalisation à l’illusion tridimensionnelle », in L. Belloi, M. Delville, Chr. Levaux, Chr. Perenne (dir.), Boucle et répétition, musique, littérature, arts visuels, Presses Universitaires de Liège, 2015, p. 63-84.
  • JOUBERT Muriel, « Recueillement : de Baudelaire à Claude Debussy, Louis Vierne et Jean-Yves Malmasson ; les entrelacs du lointain et du proche », in Gérard Streletski, Aspects de la mélodie française, Concours international de musique de chambre, Lyon 2006, Éditions Symétrie, 2008, p. 111-173.
  • JOUBERT Muriel, « Les survivances impressionnistes et symbolistes dans l’œuvre de Georges-Martin Witkowski » (in Le mouvement scholiste de Paris à Lyon, un exemple de décentralisation musicale avec Georges-Martin Witkowski, coordonné par Isabelle Bretaudeau, Lyon, éditions Symétrie, 2004), p. 57-77.

Articles publiés dans des revues :

  • JOUBERT Muriel, « La Sonate pour flûte, alto et harpe de Debussy : classicisme, impressionnisme et cubisme », p. 64-71, Musicologies Nouvelles Opus 3, septembre 2017,
  • JOUBERT Muriel, « Debussy, Ravel, Stravinsky : l’orchestre des Ballets russes en 1913 », Analyse Musicale n° 72, Décembre 2013, p. 80-90.
  • JOUBERT Muriel, « À partir des Écrits de Varèse : une lecture de la musique de l’avenir », « Varèse : pour une vision microscopique du son… »,  Analyse Musicale n° 63, septembre 2010, p. 75-78 ; p. 90-91.
  • JOUBERT Muriel, « Musique, peinture et littérature : la pulvérisation de la ligne entre le xixe et le xxe siècle », Analyse Musicale n° 61, décembre 2009, p. 72-79.
  • JOUBERT Muriel, « Le chant de Saint François et la parole des oiseaux : une écoute comparée de la Légende de Liszt et du 6e tableau de l’opéra de Messiaen », Revue Musicale de Suisse Romande, 62e année, n° 3, Lausanne, septembre 2009, p. 52-70.
  • JOUBERT Muriel, « La musique de Debussy et les différents courants esthétiques entre 1907 et 1917 : du brouillage au contour retrouvé », Analyse musicale n° 58, Décembre 2008, p. 17-26.
  • JOUBERT Muriel, « L’écriture vocale dans les mélodies et les opéras entre 1860 et 1921 », Analyse Musicale n° 57, Septembre 2008, p. 37-41.
  • JOUBERT Muriel, « La musique du suspense : quelques écoutes possibles autour de La Mort aux trousses de Bernard Herrmann », travail sur le langage du suspense dans la bande musicale de La Mort aux trousses, de Hitchcock, Analyse Musicale n° 55, p. 114-116.
  • JOUBERT Muriel, « L’œuvre de Ligeti à la rencontre de Piet Mondrian et Paul Klee : l’art de la répétition et de la variation »,  Musik & ästhetik, juillet 2003, p. 56-66.
  • JOUBERT Muriel, «  L’œuvre de Ligeti : du cinétisme de Vasarely aux illusions d’Escher », LÉducation Musicale, n° 492 et 493, Mai et juin 2002, p. 4-8 ; p. 16-19.
  • JOUBERT Muriel, « Ainsi la nuit de Dutilleux : la répartition des hauteurs dans l’espace », L’Éducation musicale n° 480, avril 2001, p. 9-14.
  • JOUBERT Muriel, « Le Kammerkonzert de Ligeti : une écriture d’une grande rigueur », Musurgia, volume VIII/1, 2001, p. 57-79.
  • JOUBERT Muriel, « Quels symbolismes dans l’œuvre d’Ernest Chausson ? », Ostinato Rigore n° 14, 2000, p. 29-36.
  • JOUBERT Muriel, « Le Concerto à la mémoire d’un ange de Berg : Une réconciliation entre le passé et le modernisme. Une mémoire retrouvée ? », Musurgia volume V, n° 3/4, 1998, p. 53-99.

Co-Direction d’ouvrages

  • Foisonnements et proliférations en musique (avec Denis Le Touzé), collection Mélotonia, Lyon, P.U.L., à paraître en 2020
  • La musique de Levinas : vers des contrepoints irréels (avec Pierre Albert Castanet), Château-Gontier, AEDAM, à paraître fin 2019.
  • Le rire en musique (avec Denis Le Touzé), collection « Mélotonia », Lyon, P.U.L., 2017.
  • Le Duo violoncelle piano : approches d’un genre (avec Mélanie Guérimand et Denis Le Touzé), Lyon, Microsillon, 2017.
  • Le Quatuor à cordes, vers les séductions de l’extrême (avec Mélanie Guérimand et Denis Le Touzé), Lyon, Microsillon, 2016.
  • La traduction des émotions dans les musiques de film (avec Bertrand Merlier), Sampzon, Delatour, 2015.
  • Le Souffle en musique (avec Denis Le Touzé), collection « Mélotonia », Lyon, P.U.L., 2015.

Denis Le Touzé

Maître de Conférences à l’Université Lumière-Lyon 2, Denis Le Touzé poursuit des recherches en analyse musicale (techniques d’analyse de la musique tonale et atonale, sémiologie de la musique). Il a co-organisé un colloque sur Hyacinthe Jadin et le classicisme européen (2001). Il a communiqué sur Jadin, Mozart, Schubert, Gade, Janáček, Debussy, Ravel, Witkowski, Webern, Ligeti, sur des sujets liés au capes et à l’agrégation de musique (« bruit et musique », « musique et révolution »), ainsi que sur la musique du film Shining de Kubrick. Il entreprend actuellement la traduction française d’une biographie en danois du compositeur Niels Gade.

Analyse musicale, publications récentes :

  • LE TOUZÉ Denis, « La Sérénade grotesque de Maurice Ravel, espagnolade ou œuvre fondatrice ? », Revue Analyse Musicale, no 75, décembre 2014, p. 103-113.
  • LE TOUZÉ Denis, « Présence du souffle dans le Prélude à l’après-midi d’un faune de Claude Debussy », collection Mélotonia, Le souffle en musique, Presses Universitaires de Lyon, janvier 2015, p. 143-161.
  • LE TOUZÉ Denis, « Le Premier quatuor “Kreutzerovy sonáty” de Leoš Janáček, une esthétique expressionniste » (2009). colloque dans le cadre du Concours international de musique de chambre de Lyon, 28 octobre 2009, publication en 2016 dans Le quatuor à cordes, vers les séductions de l’extrême, Microsillon, p. 131-152.
  • LE TOUZÉ Denis, « L’Andante du quatuor à cordes opus 121 de Gabriel Fauré : idéal ultime d’une pensée unitaire », colloque dans le cadre du Concours international de musique de chambre de Lyon, 23 avril 2015, publication en 2016 dans Le quatuor à cordes, vers les séductions de l’extrême, p. 177-199.
  • LE TOUZÉ Denis, « La notation musicale au service de la dynamique contrapuntique dans l’organum et le conduit des XIIe–XIIIe siècles », colloque international Le corps dans l’écriture, 28–29 mai 2015 (organisé par Jean-Paul Olive et Joseph Delaplace), Université de Paris 8, publié en 2019, Artois Presses Université.
  • LE TOUZÉ Denis, « L’“Allegro non troppo” de la Sonate pour violoncelle et piano no 1, op. 38 de Brahms : la voix d’une “force tranquille” », colloque dans le cadre du Concours international de musique de chambre de Lyon, 22 avril 2016, publication en 2017 dans Le duo violoncelle-piano, approche d’un genre, Microsillon, p. 99-117.
  • LE TOUZÉ Denis, « Les effets d’expansion et de suspension dans l’écriture tonale de Mozart, à la lumière de la conjonction contradictoire temps musical / espace musical : exemple dans le duo pour violon et alto K. 424. », Colloque international à Tours intitulé Regards actuels sur la tonalité 26–28 novembre 2009 ; publié en 2013.
  • LE TOUZÉ Denis, « Fonctions formelles et émotionnelles des extraits musicaux dans le film Shining de Stanley Kubrick », colloque Les émotions dans la musique de film, 18 décembre 2012, publication prévue pour 2014.
  • LE TOUZÉ Denis, « Les structures tonales comme facteur d’unité dans le Premier livre de Préludes pour piano de Claude Debussy  », publié dans Analyse Musicale, décembre 2013.
  • LE TOUZÉ Denis, « L’opus 7 n° I et n° II d’Anton Webern, l’adieu au pays tonal », colloque dans le cadre du Concours international de musique de chambre de Lyon, 4 avril 2007, publications du département Musique et Musicologie, Lyon, février 2010.
  • LE TOUZÉ Denis, « La seconde École de Vienne, entre tradition, évolution et révolution », dans : Musique et révolutions, Université Lyon 2, 20 janvier 2010 (en cours de publication).
  • LE TOUZÉ Denis, « Le bruit en musique comme perturbation ou dissolution de la sphère de cohérence tonale », dans : Bruit et musique : influences, interactions et discriminations, Université Lyon 2, 23 janvier 2008, publications du département Musique et Musicologie, Lyon, janvier 2009.
  • LE TOUZÉ Denis, « La rencontre esthétique Verlaine – Debussy dans les Ariettes oubliées : deux univers sonores et poétiques en résonance », colloque dans le cadre du Concours international de musique de chambre de Lyon, 25 avril 2006, publication dans Aspects de la mélodie française, éditions Symétrie, Lyon, décembre 2008.

Bertrand Merlier

Titulaire d’un DEA en acoustique musicale et d’une thèse en électronique option traitement du signal portant sur la synthèse de la parole. Chercheur en informatique musicale dans le privé (IRCAM, GRAME, DREAM-Hohner) avant d’intégrer l’université en 1993. Ses recherches portent sur l’utilisation des machines en musique, ce qui englobe la musique électroacoustique, l’informatique musicale et tout particulièrement les problématiques du geste et de la mise en espace. Son travail de composition est étroitement lié avec ses recherches.
De nombreuses publications d’articles dans des colloques internationaux.

Il travaille actuellement sur les problèmatiques du geste instrumental et des usages de l’échantillonneur.

http://perso.univ-lyon2.fr/~merlier/ et http://tc2.free.fr/merlier/ et http://merlier2.free.fr/

Espace

  • MERLIER Bertrand, « Vocabulary of space perception in electroacoustic musics composed or spatialised in pentaphony », proceeedings of SMC’08 (Sound and Music Computing), Berlin, juillet 2008.
  • MERLIER Bertrand, « Vocabulaire de la perception de l’espace en musique électroacoustique composée ou spatialisée en pentaphonie », Actes du colloque EMS08 (Electronic Music Studies), Paris Sorbonne & GRM, juin 2008. http://www.ems-network.org/ems08/papers/merlier.pdf
  • MERLIER Bertrand, « Vocabulary of space in electroacoustic musics: presentation, problems and taxonomy of space », Actes du colloque EMS (Electronic Music Studies), Pékin (Chine), oct 06.

Geste

  • MERLIER Bertrand, « A 3D gestural controller system based on eyecon motion capture software: a review of 10 years of expérience », Proceeedings of Live Interfaces 2012, ICSRiM, LIPAM, Leeds UK, 7-8 sept 2012. http://lipam.lurk.org/
  • MERLIER Bertrand, « Three-dimensional gestural controller based on eyecon motion capture system », Actes des SMC 04 (Sound and Music Computing), IRCAM, Paris, mai 04.

Phénoménologie des nouvelles technologies

  • MERLIER Bertrand & alii, « De la saturation en musique », Lyon : Département Musique & Musicologie Université Lyon 2
  • MERLIER Bertrand, « Technologie et révolutions musicales, de l’importance des supports… », in Musique et révolution, coll. du département Musique & Musicologie, Université Lumière Lyon 2, ouvrage collectif à paraître fin 2011.

Analyse des relations musique-image

  • MERLIER Bertrand, « Un outil de représentation des relations son-image basé sur des mots et des concepts simples », Journée Analyses de la musique de film, Université Paris–Sorbonne, 7 janvier 2012.
  • JOUBERT Muriel et MERLIER Bertrand (sous la dir.), Traduction des émotions dans les musiques de films, Sampzon : Delatour, 2014, 330 pages.

Pierre Saby

À partir d’une thèse et de travaux consacrés à l’art dramatique de Jean-Philippe Rameau, Pierre Saby s’est intéressé particulièrement à la musique française classique, ainsi qu’à l’esthétique musicale du XVIIIe siècle (J. J. Rousseau, notamment). En tant que membre de l’UMR 5611 LIRE, il a consacré également des travaux à l’étude du discours de presse sur la musique, dans la seconde moitié du XVIIIe siècle. Par ailleurs, sa formation et sa pratique artistique de chanteur l’ont orienté vers les problématiques spécifiques à la musique vocale (Vocabulaire de l’opéra, 1999).
Il oriente aujourd’hui ses recherches vers la poésie fugitive (par exemple : Abbé de L’Attaignant) et les pratiques parodiques et chansonnières au XVIIIe siècle (anthologie de textes, étude des timbres…).

Collaboration scientifique :

  • 48 articles et commentaires critiques, 107 notices d’index, in : Le Dictionnaire de Musique de Rousseau : une édition critique, Cl. Dauphin (éd.), Peter Lang, 2008.

Articles :

  • SABY Pierre, « La réception des œuvres de Grétry dans la presse parisienne », in : ART&FACT, Revue des historiens de l’art, des archéologues et des musicologues de l’Université de Liège, n°32, Grétry, un musicien dans l’Europe des Lumières (dir. B. Demoulin, J. Duron, J.-P. Duchesne, C. Pirenne et Fr. Tilkin), Liège : 2013, p. 69–73.
  • SABY Pierre, « Le « non-devin » de Rousseau : une figure pour la contestation de l’opéra français », in : Mercier (Anne-Marie) et O’Dea (Michael), Voix et Mémoire. Lectures de Rousseau, Lyon : Presses Universitaires de Lyon, 2012, p. 229 – 245.
  • SABY Pierre, « Cataclysme et exotisme dans l’opéra français : Les Incas du Pérou (Rameau, 1735) et Cora(Méhul, 1791) », in : L’invention de la catastrophe au XVIIIe siècle. Du châtiment divin au désastre naturel, sous la dir. de A. M. Mercier-Faivre et Ch. Thomas, Genève, Droz, 2008, coll. « Bibliothèque des Lumières », p. 419–431.
  • SABY Pierre, « Titres et caractérisation dans la musique instrumentale française : imitation, suggestion et illusion », in : Watteau au confluent des arts, Études réunies par Carine Barbafieri et Chris Rauseo, publication électronique (CDRom), Presses Universitaires de Valenciennes, ISBN 2-905725-90-7, 2009, p. 567–578.
  • SABY Pierre, « ¿ Rousseau fue Compositor ? Material poético y elaboración musical en Las Consolaciones de las miserias de mi vida », in : Ferrer Mas (Anacleto) (éd.), Rousseau : música y lenguaje, Valencia, Université de Valencia (Espagne), 2010, p. 137–154.

Direction d’ouvrages :

  • SABY Pierre, Regards sur Michel Corrette, Actes du colloque du 26 avril 2007, Lyon, Publications du Département de Musique et Musicologie, Université Lumière Lyon 2, 2011, 181 p.
  • Avec Olivier Bara et Michael O’Dea, Orages. Littérature et Culture, N°11, Rousseau en Musique, 2012, 314 p.

Thomas Soury

Spécialiste de l’œuvre de Jean-Philippe Rameau, Thomas Soury s’intéresse à la musique française des XVIIe et XVIIIe siècles. Membre des Opera omnia Rameau et spécialisé dans l’édition critique, il édite plusieurs opéras du compositeur (Les Fêtes de l’Hymen et de l’Amour, Les Paladins, Io) et prépare actuellement l’édition de Médée de Charpentier. Il s’intéresse également à l’évolution des genres lyriques en France (plus particulièrement au genre du ballet) ainsi qu’à la librettologie autour de la figure de Louis de Cahusac dont il édite certains articles de l’Encyclopédie au sein du projet ENCCRE (Edition numérique collaborative et critique de l’Encyclopédie). Il participe également au programme de recherche consacré à Pierre-Louis Pollio (IReMus).

Quelques publications :

  • En un acte. Les Actes de ballet de Jean-Philippe Rameau (1745-1757), dir. Raphaëlle Legrand et Rémy-Michel Trotier, avec la collaboration de Laura Naudeix et Thomas Soury, Château-Gontier, Aedam Musicae, 2019.
  • 25 articles dans Dictionnaire de l’Opéra de Paris sous l’Ancien Régime (1669-1791), dir. Sylvie Bouissou, Pascal Denécheau et France Marchal-Ninosque, Paris, Classiques Garnier, 2019.
  • « Rameau et le cor sonneur », La Trompe de chasse ad libitum, Paris, Montbel, 2018, p. 63-82.
  • Louis de Cahusac, « Débordement », Encyclopédie ou Dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers, dir. Denis Diderot, Jean Le Rond d’Alembert, éd. Thomas Soury, Projet ENCCRE, publication mise en ligne le 10 octobre 2017. https://www.nakala.fr/data/11280/12895fc2.
  • « In memoriam… 100 ans de musicologie à travers les nécrologies de la Revue de musicologie », Revue de musicologie, 103/2 (2017), p. 329-360.
  • « La réception de Rameau à Lille à travers les matériels de Raparlier du fonds Decroix », Rameau entre science et art, dir. Sylvie Bouissou, Graham Sadler et Solveig Serre, Paris, École des Chartes, 2016, p. 271-290.
  • Jean-Philippe Rameau, Les Fêtes de l’Hymen et de l’Amour, éd. Thomas Soury, Opera omnia Rameau IV.14, Requeugne, Société Jean-Philippe Rameau, 2014.